Retrouvez votre âme d'enfant.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

You've gotta get up and try. | ft. Aladdin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ariel
Messages : 92
avatar

MessageSujet: You've gotta get up and try. | ft. Aladdin Lun 25 Avr - 18:27




You've gotta get up and try.



La vie à Fantasia était loin d'être de tout repos. Déjà quatre ans que je vivais ici et je n'avais toujours pas retrouvé ma voix. Cependant, ce manque de communication ne m'avait pas empêché de faire quelques connaissances, voir des amis. Contre toute attente, même si j'étais loin d'être rassurée dans cette ville étrange, j'avais réussi à accorder ma confiance en de purs inconnus. En fait, j'avais déjà fait la même chose à une époque, et ça ne m'avait pas réellement réussi. En même temps, qu'elle idée de faire confiance en la sorcière des mers.

Aujourd'hui, j'avais... Comment les autres appelaient ça déjà ? À oui ! Une sorte de rendez-vous avec Aladdin. Encore aujourd'hui nous allons voir un quartier de la ville. D'après ce qu'il m'avait dit, nous irions voir au bazar du Quartier des Ronces. Ce coin était loin de me rassurer, mais je lui faisais entièrement confiance. C'était peut-être une erreur, mais je sentais que je pouvais réellement lui faire confiance. C'était étrange. Moi qui avais décidé de ne plus faire confiance aux inconnus depuis ma mésaventure avec Ursula, j'accordais ma confiance en un voleur. Enfin, c'était un gentil voleur qui voulait juste vivre convenablement. De plus, la vie à Fantasia était loin d'être facile pour tout le monde.

J'attendais sur la place du château le lieu où se rejoignaient l'ombre et la lumière. Combien de temps étais-je ici ? Je ne savais pas vraiment. Ça ne me dérangeait pas d'attendre. Je regardais dans mon sac si j'avais bien pris mon carnet et mon stylo. C'était mon seul moyen de communication en ce moment. Lorsque je le vis arrivé, je me levais et lui faisais signe de la main, le sourire aux lèvres. J'étais prête à y aller, et je le faisais comprendre par mon enthousiasme. Même si, d'un certain point de vue, l'idée d'aller dans le Quartier des Ronces me terrifiait. Ce n'était pas un lieu très... Comment dirais-je... Fréquentable. De plus, j'avais peur de croiser Ursula. J'avais échoué avec Eric et, par conséquent, je devais appartenir à la sorcière des mers. Si jamais elle me croisait, aurait-elle le pouvoir de me priver de ma liberté ? Je n'en savais rien, et je n'avais pas réellement envie de savoir. Après tout, j'avais signé un contrat et il ne pouvait être défait.

Je ne mettais pas une seule fois servie de mon carnet lorsque nous arrivions au bazar. J'étais légèrement perdue dans mes pensées et je n'étais pas réellement rassurée. Même si j'essayais de ne rien laisser paraître, bien que ne soit pas si évident. J'étais légèrement tendue, et, sans réellement m'en rendre compte, je plongeais ma main dans mon sac pour en sortir mon stylo et mon carnet que j'ouvris tout en regardant autour de moi. Puis, je reportais mon attention sur la feuille blanche et commençais à écrire.

« Tu penses qu'ils peuvent réellement se trouver dans ce genre d'endroit ? »

Je regardais encore une fois autour de moi alors que je lui montrais le carnet. Puis, alors que je venais de lui tendre, je me posais une question. Une question que je devais absolument écrire. Je ne savais pas s'il avait pris réellement le temps de lire. Je ramenais le carnet à moi et recommençais à écrire dessus.

« Et si Eric ne m'aimait pas et qu'il avait fini par se marier avec Vanessa ? Et si Jasmine te rejetait encore une fois ? Qu'est-ce qu'on fait ? On dirait qu'on cherche absolument à souffrir. »

Toutes ces questions, je me les posais réellement. Une grimace s'afficha sur mon visage alors que je lui tendais le carnet. Je n'étais plus certaine que chercher Eric était la meilleure solution. C'était comme si j'avais peur de découvrir la vérité. En fait, c'est vrai, j'avais peur.


love.disaster


So love me like you do.
You're the light, you're the night. You're the color of my blood. You're the cure, you're the pain. You're the only thing I wanna touch. Never knew that it could mean so much, so much. You're the fear, I don't care. 'Cause I've never been so high. Follow me through the dark. Let me take you past our satellites. You can see the world you brought to life, to life.
Revenir en haut Aller en bas
Aladdin
Messages : 59
avatar

MessageSujet: Re: You've gotta get up and try. | ft. Aladdin Lun 25 Avr - 23:02

 
Hope.
Je bondis du vieux matelas sur lequel je dormais encore quelques instants plus tôt. Un coup d'oeil par la fenêtre m'indique que le soleil est déjà haut dans le ciel. J'allais arriver en retard, comme d'habitude. Ariel devait déjà me maudire. Je me suis cogné le pied contre un autre matelas, et Abu a grogné quelque chose d'incompréhensible, dormant à moitié. J'ai enfilé un pantalon et une chemise, la moins sale possible, et j'ai couru vers la cuisine. "Ali, arrête de courir. Tu te fais mal, tu fais du bruit. Marche pour une fois !" Je saute habilement pour me retrouver debout sur le tabouret de la cuisine, face à mon interlocuteur. Je dominais la jeune femme de toute ma hauteur, la tête penchée vers elle pour ne pas toucher le plafond. "C'est un tapis volant qui me dit ça, vraiment ?" Tia lève les yeux au ciel et je ris. Elle détestait sa condition de tapis. Et le fait que je le lui rappelle la rendait folle. Je m'en amusais la plupart du temps, mais il arrive parfois qu'elle n'en puisse plus, et me frappe de ses petits poings jusqu'à ce qu'elle fonde en larmes. C'était quelque chose qui me brisais le coeur. Mais je ne pouvais pas m'empêcher de la taquiner. J'aimais la voir s'agacer d'un rien. J'ai saisi une pomme dans la corbeille et je suis descendu de mon perchoir. "Tu vas encore la chercher ?" Elle a un sourire triste. Cet air profondément désespéré. Quand nous sommes arrivés à Fantasia, nous avions tous les deux notre amour à retrouver. Son Génie, et ma Jasmine. Mais Tia est bien trop raisonnable, et après deux ans sans résultat, elle en est arrivée à la conclusion qu'elle ne retrouverait pas le Génie. Et j'avais rencontré Ariel, qui cherchait son prince, perdu lui aussi. Alors j'avais continué avec elle. Nous avions arpenté chaque rue, chaque centimètre de Fantasia, avec Tia comme avec Ariel, sans jamais croiser ni le Génie, ni Jasmine, ni Eric. Sans savoir si nous serions capable de les reconnaître de toute façon. Mais peut-être n'étions-nous pas aux bons endroits, aux bons moments. Les gens se mouvent. Les citoyens se bousculent. Les personnages se croisent, sans savoir qui, dans la foule, ils ont pu connaître. Certains sont morts dans le voyage. Mais ce ne pouvait pas être le cas de Jasmine. "Tu es beau quand tu es triste, Ali." Je soupire et regarde mon amie à nouveau. "Mais tu es en retard, Ariel doit déjà y être." Je hoche la tête en esquissant un sourire. Tia a raison. Elle a toujours raison. Je saisis ma besace, que je passe par-dessus ma tête, en travers de ma poitrine, et je me sauve. Je traverse le quartier des Ronces, jusqu'à la place du château. Et elle était là, comme toujours. Parce que j'étais en retard, comme toujours. Je la rejoins en quelques grandes enjambées, et elle me salua dès qu'elle me vit. J'avais appris à lire sur ses lèvres pour les phrases courtes, usuelles, mais elle conservait toujours un carnet avec elle pour communiquer plus aisément.

La bazar est une esplanade couverte de petits stands miteux. Je reste près d'Ariel, ne voulant pas qu'elle soit la cible de quelconque brigand. Elle me tend son carnet, et je lève les yeux vers elle. "S'ils se déplacent, et que nous nous déplaçons, il y a des chances pour que nous les croisions. Pour qu'ils nous reconnaissent, au moins. Ici ou ailleurs, je ne sais pas ! Essayons, ça n'a jamais porté ses fruits dans le quartier des roses non plus !" J'essaie d'être convainquant. J'espère l'être en tout cas. Plus les semaines s'égrainent, et moins nous avons de chance de les retrouver, je le sais. Mais abandonner les recherches serait abandonner Jasmine, et je ne pouvais pas. Mon amie reprend le carnet, et, tendue, elle y inscrit quelque chose d'autre. En lisant ses mots je soupire. "Et si Eric t'attend quelque part ? Et si Jasmine est cachée dans l'ombre en me cherchant, aussi ? Ariel. Je ne cherche pas à souffrir, mais quoi qu'il arrivera quand je la retrouverai, j'ai besoin d'en avoir le coeur net. Il faut que je sache. Pas toi ?"
Ariel a l'air perdue ici. Perdue dans ses pensées. Dans sa tristesse. Perdue dans ses espoirs et surtout, dans le Bazar des Ronces, où quelques personnes nous bousculent. J'attrape sa main et fixe mon regard au sien. J'espère lui insuffler un peu de mon courage. Un peu de... De je ne sais pas. J'espère seulement qu'on les trouvera, je crois.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Ariel
Messages : 92
avatar

MessageSujet: Re: You've gotta get up and try. | ft. Aladdin Mar 26 Avr - 22:54




You've gotta get up and try.



Ça faisait maintenant quatre ans que nous avions commencé les recherches et je commençais déjà à perdre espoir. Pour moi, ça commençait à être une cause perdue. J'ai été amoureuse d'Eric, mais, au bout de quatre ans d'incertitude, je ne savais plus réellement où j'en étais. Dans mon esprit, Eric avait fait sa vie avec cette autre femme et je n'avais pas le droit de m’immiscer dans leur couple. De toute façon, j'avais échoué. Eric ne m'avait certainement jamais aimé. C'était un fait que je ne pouvais pas nier plus longtemps. Et pourtant, j'étais là à le chercher encore aujourd'hui, à espérer qu'il m'attende quelque part. Mais mon cœur se brisait déjà en imaginant que ce n'était pas le cas.

Lorsque j'écoutais Aladdin, j'avais l'impression d'avoir encore toutes mes chances. Il croyait fortement en ces retrouvailles alors que je commençais à douter. Je doutais en ses retrouvailles tant espérées. Eric m'avait cherché, et lorsque j'étais arrivé, ma voix manquante lui avait donné l'impression que je n'étais pas celle qu'il cherchait. Et s'il avait trouvé un autre amour aujourd'hui. Aladdin pouvait dire ce qu'il voulait, j'étais tombée amoureuse d'un pur inconnu et j'avais tout abandonné pour lui. Au final, je me retrouvais sans voix et dans la possibilité d'appartenir à la sorcière des mers. Tout ça parce que j'étais tombée amoureuse de quelqu'un que je ne connaissais pas. Je ne savais même pas pourquoi je l'aimais. Parce qu'il était beau ? Parce que c'était un coup de foudre ? Aladdin pouvait me dire qu'Eric m'attendait, je n'en croyais plus un mot.

« Je suis tombée amoureuse d'un parfait inconnu. Peut-être connaissait-il cette femme il y a bien longtemps et qu'ils ont décidé de se marier, car ils sont tombés amoureux l'un de l'autre. »

Je lui tendis de nouveau le carnet tout en regardant autour de moi. J'avais détourné le regard lorsque Aladdin m'avait pris la main. C'était comme un sentiment de malaise. Il avait beau m'encourager, je n'y arrivais plus. Étais-je encore amoureuse d'Eric ? Je ne savais pas. Et si c'était son physique qui m'avait attiré la première fois, serait-ce toujours le cas aujourd'hui ? C'était une dizaine de questions qui se bousculaient dans ma tête. Et je ne trouvais aucune réponse. Peu importe ce que les autres pouvaient me dire, j'avais envie de tout abandonner.

« Et si je retrouvais Eric, qu'il m'attendait réellement. Si jamais je suis heureuse et que je retourne avec lui et que je disparais pour vivre ma vie. Qu'est-ce que tu penserais ? »

C'était une question assez stupide. Mais j'avais quand même envie de savoir la réponse. Je ne sais pas même pas pourquoi je l'avais posé. C'était une question complètement inutile. Je lui lâchais la main, passant devant lui, tout en regardant autour de moi, faisant l'air de chercher. En fait, ça fait bien longtemps maintenant que je ne regardais plus aussi attentivement que j'avais pu le faire autrefois. Pourquoi ? Je n'en savais rien. Il y avait beaucoup de choses que j'ignorais sur mes pensées et mes actions. C'était comme un brouillard, et je n'arrivais pas à l'estomper.


love.disaster


So love me like you do.
You're the light, you're the night. You're the color of my blood. You're the cure, you're the pain. You're the only thing I wanna touch. Never knew that it could mean so much, so much. You're the fear, I don't care. 'Cause I've never been so high. Follow me through the dark. Let me take you past our satellites. You can see the world you brought to life, to life.
Revenir en haut Aller en bas
Aladdin
Messages : 59
avatar

MessageSujet: Re: You've gotta get up and try. | ft. Aladdin Sam 6 Aoû - 22:12

 
Hope.
Je parcours des yeux le carnet que mon amie me tend à nouveau et soupir. On a tellement en commun.Les réflexions d'Ariel, chaque fois que je les lisais, me replongeaient dans mon propre désarroi, et me rendaient mélancolique. Comme elle, je n'avais pas appris à connaître Jasmine avant de tomber amoureux. Mais tomber amoureux, c'est... Ce n'est pas connaître quelqu'un, c'est magique, ça nous tombe dessus. En tout cas je l'espérais. Courir après un fantôme depuis quatre ans était une torture quotidienne, et courir après un fantôme dont je ne savais en fait rien me terrorisait un peu plus chaque jour. Si je connaissais Jasmine, je saurais où elle aimerait vivre, ce qu'elle aimerait manger, qui elle fréquenterait. Mais je n'en savais rien. Les inquiétudes d'Ariel sont miennes, et j'en frissonne d'effroi.
"Si on n'y croitpas, personne n'y croira pour nous, Ariel. Peut-être qu'Eric est amoureux d'elle, mais s'il te cherche ? S'il t'aime ? Si sans avoir besoin de te connaître, il était tombé sous ton charme de façon irréversible et qu'il ne voulait qu'une chose : te retrouver ? "
Elle avait les yeux dans le vague, fixant la foule sans la voir. Ariel était une jeune femme à l'air princier, et au visage mélancolique. J'adore l'observer. Sa façon de se mouvoir, de faire onduler ses cheveux dans son dos, de se frayer un chemin dans une foule dense. On apprend beaucoup sur une personne juste en la regardant. Sa démarche, sa posture, son regard, son sourire. Elle me tend son carnet, et je parcours les quelques lignes rapidement, lui rendant son objet sitôt ma lecture terminée.
"Ariel. Si tu le retrouves, si il t'aime, et que tu l'aimes, et que tu es heureuse avec ton prince, cela ne veut pas dire que nous devrons plus nous voir. Je serai toujours là pour toi, d'accord ? Toujours. Si tu ne veux plus me voir, si on se perd de vue, tant pis, je serai triste, tu me manquerais. Maisje ne veux pas t'empêcher d'être heureuse, Ariel. Tu le mérites tellement."
Ariel sépare nos doigts et prend la tête de notre court cortège. Elle ne regarde pas vraiment, je le sais, mais si lui est là, il peut peut-être la reconnaître, alors rien n'est perdu. Je soupire avant de prendre sa suite. Un homme s'approche d'elle, sur sa droite et je la tire en arrière en tirant ses vêtements. Je voyais la dague de l'homme sortir de sa poche.
"Reste près de moi s'il te plaît, on n'est pas dans l'océan, et les inconnus ont des poignards." je murmure à son oreille en lui indiquant la poche de l'inconnu d'un mouvement du menton.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Ariel
Messages : 92
avatar

MessageSujet: Re: You've gotta get up and try. | ft. Aladdin Lun 5 Sep - 22:57




You've gotta get up and try.



Était-il réellement amoureux de moi ? Je me posais cette question depuis qu'il avait pris ce bateau pour son mariage. Lui et Vanessa, avaient-ils réussi à se marier ? Si c'était le cas, j'arrivais trop tard. Je n'étais pas faite pour le prince Eric. Rien de tout ça n'était réel. Cette balade en barque, celle où on avait failli s'embrasser pour la première fois, ce n'était qu'un désir des hommes. Depuis que j'étais arrivée ici, j'en avais entendue pas mal sur le désir de l'être humain. Pourquoi avais-je abandonné mon monde ? Au moins, sous l'océan, j'aurais été en sécurité. J'avais cédé trop facilement à cette sorcière des mers qui m'avait offert une place parmi les hommes, parmi le monde terrestre.

Aladdin avait beau essayer de me convaincre, je n'en croyais pas un mot. Je ne pense pas lui avoir dit qu'Eric était sur le point de se marier lorsque nous sommes tous arrivés ici. Je me battais pour une cause perdue et je ne voulais pas m'y résoudre. Oui, je lui avais dit qu'il comptait se marier, pas qu'ils se mariaient le jour où nous sommes arrivés. J'avais mes doutes et mes peurs. Je n'arrivais pas à les contrôler. Et même si Aladdin était toujours là pour moi, est-ce que ça suffira si je devais faire face à la réalité. Tomber amoureux, ce n'était pas évident. Tomber amoureux, ça faisait tellement mal. Sera-t-il vraiment là pour me rattraper si je devais chuter.

J'avais fini par lui lâcher la main, passer devant lui et faire semblant de chercher. J'étais un peu perdue, l'esprit ailleurs, mais je reviens vite à la réalité lorsqu'Aladdin me tira en arrière. Je fis une légère grimace lorsqu'il me parla de poignard. Puis, je me souvenais dans quel quartier nous étions. Le quartier des ronces regroupait un grand nombre de méchants. Et si jamais... Je pris mon carnet de note en vitesse. Pourquoi étions-nous ici ?

« Tu ne penses pas que l'on peut croiser nos ennemis ici ? Imagine, je croise Ursula. J'ai échoué et je dois honorer notre contrat. Alors, je devrais lui appartenir pour toujours ? »

J'étais mal, très mal. Si jamais Ursula me reconnaissait, j'étais fini. Je pouvais dire adieu à ma liberté. Instinctivement, j'attrapais le bras d'Aladdin. Je me demandais si cette sortie dans ce quartier était réellement une bonne idée. Rien que le fait d'une éventuelle attaque au poignard ne rassurait pas, mais l'idée de croiser Ursula me terrifiait. Après tout, depuis que j'étais ici, la durée du contrat avait largement expiré.


love.disaster


So love me like you do.
You're the light, you're the night. You're the color of my blood. You're the cure, you're the pain. You're the only thing I wanna touch. Never knew that it could mean so much, so much. You're the fear, I don't care. 'Cause I've never been so high. Follow me through the dark. Let me take you past our satellites. You can see the world you brought to life, to life.
Revenir en haut Aller en bas
Aladdin
Messages : 59
avatar

MessageSujet: Re: You've gotta get up and try. | ft. Aladdin Mer 14 Sep - 22:03

 
Hope.
Tia avait toujours été sceptique sur nos chances de retrouver Jasmine, et son Génie. Puis j'avais trouvé Ariel au détour d'une ruelle, qui cherchait son Eric. Et les années se sont égrenées ainsi, une course au fantôme, d'après Tia, mais j'y croyais. J'y avais toujours cru. J'avais eu le loisir de tout envisager, la haine de Jasmine, sa mort, son mépris ou même le fait qu'elle ne se souvienne pas de moi. La déception qu'elle pourrait avoir en apprenant que je n'étais que le mendiant, pas le prince qu'elle avait vu, la dernière fois que j'avais croisé son chemin. Et Ariel m'avait conté son histoire, et pour elle aussi, j'avais pu tout envisager. Comme pour moi, qu'il ne l'aime plus. Qu'il ait épousé l'autre femme. Qu'il l'ait oublié. Qu'il la déteste, car le temps change les idées, et les comportements. Après un changement d'univers et quatre longues années, il était évident qu'aucun d'entre nous ne pourrait reprendre son histoire là où il l'avait laissé, si on considère qu'histoire il y avait eu. Mais j'avais aussi pensé aux conséquences néfastes que pouvaient avoir notre quête sur nous, et Ursula avait beaucoup occupé mes pensées. Je ne connaissais rien d'elle, seulement les dires de mon amie, mais elle éprouvait une telle terreur quand elle y pensait, que c'était comme si c'était inscrit sur son front, dès qu'Ariel avait le nom du monstre des mers en tête. Je lis l'inscription de la rousse, dont l'écriture est plus tremblante qu'à l'accoutumée. "Tu m'appartiens à personne. C'est une sirène qui a signé, et tu n'en es pas une. À moins que tu ne dissimules tes écailles. " Je ris, espérant la dérider un petit peu. " Non, plus sérieusement. Si on la croise, elle ne pourra pas te faire de mal, Ariel. Si Tia est devenue humaine, si elle ne vole plus, pourquoi Ursula aurait-elle encore des pouvoirs ? Pourquoi serais-tu à elle ? Tu n'avais pas encore échoué avant que tout ne change. La partie n'est pas terminée, tu as droit à des prolongations." De quatre ans, certes, mais prolongations tout de même. Je repars devant, veillant à ce quelle suive bien la marche. Je comprenais les peurs de la sirène, mais le monde avait changé du tout au tout, alors il fallait qu'elle se laisse la chance de retrouver son prince. Elle était loin d'avoir perdu sa parole. Enfin, je veux dire, elle est muette, mais la promesse n'est pas rompue. Et même si elle l'était, Ursula n'a sans doute plus aucun moyen de s'approprier Ariel. Je me penche pour passer sous le haut-vent d'une échoppe d'où s'échappe une musique entraînante, et  tourne légèrement la tête, pour vérifier que mon amie était toujours bien derrière moi.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You've gotta get up and try. | ft. Aladdin

Revenir en haut Aller en bas
You've gotta get up and try. | ft. Aladdin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lounge H ~ Gotta Getcha
» Pokemon ! Gotta catch 'em all !
» Pic-nique parisien du 25/03
» Pokémon Rumble : Gotta kill'em all
» Gotta Get My Wish (chanson supprimée de La Petite Sirène 2 : retour à l'océan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TALE AS OLD AS TIME :: Fantasia :: Le Quartier Des Ronces :: Le Bazar-